• Arnaud Desplechin nous propose un polar sombre éclairé par le jeu impressionnant de Roschdy Zem qui incarne le commissaire Daoud, respecté de ses hommes et de son second, Louis le nouveau promu joué par Antoine Reinartz. Roschdy Zem est exceptionnel de force tragique et tranquille. Nous assistons presque comme un documentaire à plusieurs affaires jusqu’à l’éprouvante garde à vue des deux suspectes d’un crime sordide, un couple fébrile formé par Léa Seydoux, excellente et Sara Forestier qui nous subjugue par son interprétation éblouissante. C’est un film très noir qui ne peut convenir à tout public, mais qui a une belle aura singulière.

    Voir - Roubaix


    votre commentaire
  •  La cigale et la fourmi est la première fable du recueil de La Fontaine, c’est aussi la seule qui met en scène la cigale qui symbolisait dans l’antiquité, la négligence et l’insouciance du poète.

    Ma version était agrémentée d’une illustration non professionnelle et un peu naïve, mais qui est une histoire à elle seule. Voici donc les deux versions et les deux illustrations avec mes commentaires.

    Voir – La Cigale et la Fourmi  


    votre commentaire
  • Un film pour enfants, mélange d’animation et de personnages réels qui aborde avec tact et poésie la fin de vie.

    Un loup pas effrayant, des enfants débordants de créativité, une fratrie turbulente, une belle relation intergénérationnelle autour d’une mamie espiègle. Un film joyeux avec des acteurs au top qui peut plaire aux adultes s’ils sont toujours de grands enfants capable d’émerveillement. 

    A savourer seul ou en famille – Ma famille et le loup


    votre commentaire
  • Edmond Locard en sa qualité de criminologue évoque l’affaire Collini qui fit la une de Détective en 1936.C’est l’histoire d’un maçon qui dialoguait avec ses lapins, ne prenant jamais de décisions graves sans leur avis. Tout ceci le conduira à assassiner sa maîtresse. La réalité dépasse ici la fiction.

     

    VoirL’œil du lapin 


    votre commentaire
  • Nisha Ganatra, réalisatrice venue du monde des séries, nous propose une comédie satirique. Le scénario écrit par Mindy Kaling offre à Emma Thomson une de ses meilleures compositions.

    Un film original, qui pointe aussi du doigt les réseaux sociaux et qui, de la part de la scénariste, fait preuve d’autodérision en se moquant de la paranoïa féministe du jeunisme ou de la diversité. Des dialogues ciselés, des acteurs tous excellents, du rythme, de l’impertinence, du bonheur quoi…

    Ne pas rater – Late night 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique