• DERNIÈRE MINUTE n° 26 – Où le monde à les yeux rivés sur ce qui se passe à Santiago 

    De Santiago du Chili :
    Depuis le retour du pharmacien Lopez à Santiago du Chili, la fièvre monte dans les chancelleries du monde entier.
    Le gouvernement suédois a rappelé son ambassadeur au Chili. Dans le même temps, le représentant de Santiago aux Nations unies s’est enfermé dans un mutisme menaçant. De leur côté, le Foreign Office s’agite et le Quai d’Orsay consulte. Au Kremlin, le Soviet suprême s’est réuni en séance secrète en attendant l’arrivée du secrétaire général de l’ONU qui vient d’accepter la lourde charge d’une mission de conciliation. De plus, des rumeurs impossibles à vérifier font état de mouvements de troupes chinoises à la frontière de la Mongolie extérieure. Quant à la presse mondiale, elle se tait. Et pour cause ! Les gouvernements ont imposé un black-out complet et un manteau de silence s’est abattu sur le monde.
    Dernier scoop de Paris, la planète serait-elle, à nouveau, un volcan sur le point d’entrer en éruption ? L’espoir revient toutefois depuis une déclaration du porte-parole de l’Elysée à la sortie du Conseil des ministres :
    « Le président de la République française a décidé de régler l’affaire Lopez. »
    La paix n’est pas gagnée, mais un grand pas vient d’être franchi.

    À suivre...


    votre commentaire
  • DERNIÈRE MINUTE n° 25 Où le peuple a été entendu ; le pire est évité. Pour le moment... 

    De Santiago du Chili :

    Par décision gouvernementale exprimée par le porte-parole du Palacio de la Moneda, c’est une pharmacie mobile de l’armée qui sera de garde itinérante dimanche prochain sous les ordres de l’adjudant-chef pharmacien Salvador Scuadron Cordinez.
    Le peuple massé sur la Grand-Place ovationne cette décision. Le setting prévu pour dimanche prochain devant la pharmacie Pedro Martinez est annulé.

     

    À suivre...


    votre commentaire
  • DERNIÈRE MINUTE n° 24 - Où la confusion règne !

    De Santiago du Chili :

    Les circonstances étant ce qu’elles sont et dans un souci de maintenir le service sanitaire à minima, la Pharmacie Pedro Martinez sera de garde timidement dimanche prochain de 11h45 à midi et de 18h15 à 18h30.
    Entrée par la porte de service
    Une fumée noire sort du cornet du poêle installé sur le balcon de la salle de réunion du Palacio de la Moneda. Le porte-parole du gouvernement s'y présente et devant la foule rassemblée sur la Grand-Place, il fait devant sa bouche, le signe d'une fermeture Éclair qui se ferme, puis, toujours sans rien dire, il retourne dans la salle de réunion.

    Le peuple grommèle ! 

    À suivre...


    votre commentaire
  • Un humour féroce et grinçant, une satire sur le jeunisme, les selfies, la soif de célébrité, le parisianisme… Jean-Pierre Bacri plus bougon et méchant que jamais et Agnès Jaoui toujours socialo-bobo. Un casting au top avec Léa Drucker, Kévin Azaïs et Sarah Suco étonnante en serveuse dingue de selfies. Un film qui ne peut laisser indifférent ; on aime ou on déteste.

    Voir l’articlePlace publique


    votre commentaire
  • DERNIÈRE MINUTE n° 23 - Un début de crise !!!

    De Santiago du Chili :
    Des événements indépendant de notre volonté nous obligent à vous informer que c’est la pharmacie Pedro Martinez qui finalement sera de garde dimanche prochain de 14 heures à 16h30 seulement.
    Le gouvernement s’est réuni en urgence au « Palacio de la Moneda (palais de la monnaie) », siège de la présidence, pour tenter d’endiguer la crise.

    À suivre...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique