• Joseph Hader réalisateur et acteur nous offre une fable absurde, une satire sociale acide et désenchantée sur la classe moyenne artistique ; un film autrichien et allemand peu distribué en France et c’est dommage car il est aussi jubilatoire que « Toni Erdmann » et moins surréaliste que « The Square ». Des personnages très humains pathétiques et limite ridicules. Un casting parfait, un scénario ébouriffant.

    Lire l’article – La tête à l’envers


    votre commentaire
  •  

    Jean Becker nous montre à 84 ans, une fois encore, sa passion pour le cinéma... et les spectateurs. La reconstitution de l’époque montre bien l’âpreté et la dureté de ce monde paysan que j’aime tant. Ce film est pour moi populaire et touchant, une histoire simple, bouleversante et tragique qui montre bien l’absurdité de la guerre de 14/18 avec des braves gens, qui n’aspiraient qu’à une vie simple de labeur et qui ont été bouleversés par des évènements sur lesquels ils n’avaient aucune prise.

     

    Lire l’article – Le collier rouge


    votre commentaire
  • Les studios Disney ont pris Ava DuVernay pour la réalisation du film, une idée séduisante prometteuse d’un grand film. Le film souffre cependant d’un scénario ultra cadré et d’imperfections. Dommage car au second degré, les thèmes étaient assez profonds comme le harcèlement scolaire, l'adoption et en message principal le fait pour chacun, de s'aimer comme on est et d'être fier de ses différences avec ses qualités et ses défauts. Les décors, les plans séquences et les effets spéciaux sont originaux et féeriques et nous avons aussi de belles images fractales.

    Mais lisez l’article : Un raccourci dans le temps


    votre commentaire
  • Cédric Kahn nous propose un sujet audacieux : la foi qu’il réalise avec des acteurs peu médiatisés. Le rôle principal est tenu par un jeune acteur, Anthony Bajon, au regard expressif et dont le visage encore enfantin est à la fois terrible et vrai. Ici la religion n’est qu’un moyen et non le but ultime. L’histoire nous montre une quête de soi pleine de difficultés et la prière, dont l'efficacité demeure problématique, concourt en fait à la foi… en l’humain.

    Lire l’article – La Prière


    votre commentaire
  • La Finale est une comédie qui traite d’un sujet difficile, la maladie d’Alzheimer.
    Robin Sykes réussit la performance de nous offrir un film superbe, lumineux et mis en valeur par des acteurs magnifiques.
    Qu’il s’agisse du jeune Rayane Bensetti rayonnant de vitalité ou de Thierry Lhermitte qui rajoute à sa palette un rôle qu’il interprète avec un réalisme étourdissant, nous sommes entraînés dans une sorte de conte de fées, là où nous ne nous pouvions pas nous y attendre.
    Une comédie qui fait du bien au cœur et au corps.

    Mais lisez plutôt l’article – La Finale


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique