•  Ira Sachs nous offre un film porté par Isabelle Huppert entourée d’un casting international, Anglais, Américain, Irlandais, Français, Belge, Portugais. Un film en version originale sous-titrée avec les trois langues, anglais, français, portugais. Les images des paysages portugais, sont magnifiques. Un film au rythme lent, contemplatif avec beaucoup de tenue et de retenue. Voir mes observations et les pourcentages résultants des critiques et des personnes ayant aimé ou pas ce long métrage atypique et sensible. 

    Frankie   


    votre commentaire
  • Après "Patients", Grand Corps Malade et Mehdi Idir, nous proposent une comédie sur le thème de la vie scolaire en zone défavorisée. Un film qui se veut optimiste et plein de fraîcheur avec de nombreux seconds rôles joué par les élèves qui se montrent désarmants de naturels. Les difficultés sont tout de même évoquées dans les plans séquences hors du collège. Ce n’est ni idyllique, ni violent, ni pathétique. Le duo formé par la CPE et l’élève difficile, c’est un peu les deux faces d’un miroir. Rien n’est perdu d’avance, mais rien n’est gagné non plus. Pas de message appuyé d’un côté comme de l’autre. Un joyeux divertissement qui n’exclut pas la réflexion.

    Voir - La vie scolaire 


    votre commentaire
  • Arnaud Desplechin nous propose un polar sombre éclairé par le jeu impressionnant de Roschdy Zem qui incarne le commissaire Daoud, respecté de ses hommes et de son second, Louis le nouveau promu joué par Antoine Reinartz. Roschdy Zem est exceptionnel de force tragique et tranquille. Nous assistons presque comme un documentaire à plusieurs affaires jusqu’à l’éprouvante garde à vue des deux suspectes d’un crime sordide, un couple fébrile formé par Léa Seydoux, excellente et Sara Forestier qui nous subjugue par son interprétation éblouissante. C’est un film très noir qui ne peut convenir à tout public, mais qui a une belle aura singulière.

    Voir - Roubaix


    votre commentaire
  •  La cigale et la fourmi est la première fable du recueil de La Fontaine, c’est aussi la seule qui met en scène la cigale qui symbolisait dans l’antiquité, la négligence et l’insouciance du poète.

    Ma version était agrémentée d’une illustration non professionnelle et un peu naïve, mais qui est une histoire à elle seule. Voici donc les deux versions et les deux illustrations avec mes commentaires.

    Voir – La Cigale et la Fourmi  


    votre commentaire
  • Un film pour enfants, mélange d’animation et de personnages réels qui aborde avec tact et poésie la fin de vie.

    Un loup pas effrayant, des enfants débordants de créativité, une fratrie turbulente, une belle relation intergénérationnelle autour d’une mamie espiègle. Un film joyeux avec des acteurs au top qui peut plaire aux adultes s’ils sont toujours de grands enfants capable d’émerveillement. 

    A savourer seul ou en famille – Ma famille et le loup


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique