• Astrid accouche de Lasse à Copenhague. Il restera trois ans en nourrice, une épreuve très dure pour Astrid qui après ses études à Stockholm retrouve du travail. Elle épousera en 1931 Sture Lindgren, chef de bureau à l’Automobile Club où elle avait été embauchée fin 1928. Naissance de sa fille Karin en 1934 qui sera à l’origine de Fifi Brindacier, Épreuves et renouveau et une pause pour Astrid Lindgren qui se consacrera à ses enfants.

    Voir Astrid Lindgren chapitre deux : L'épreuve et l'éclaircie


    votre commentaire
  • Melissa McCarthy (Lee Israel) et Richard E. Grant forme un duo savoureux et improbable sur l’histoire vraie de deux escrocs, des laissés pour compte de la vie que rien n’a épargné et qui vont monter une escroquerie incroyable où Lee Israel va rédiger plus de 400 fausses lettres, de la correspondance entre auteurs célèbres, vendues à prix d’or à des collectionneurs.

     Film tiré d’une histoire vraieLes faussairesde Manhattan


    votre commentaire
  • Astrid Lindgren, romancière est devenu célèbre avec ses personnages connus dans le monde entier comme Emil et Fifi Brindacier. Ce que l’on sait moins, c’est qu’elle fut une femme novatrice du XXe siècle, indépendante, provocatrice, engagée politiquement et fervente défenseuse des droits des femmes et des enfants et surtout avant-gardiste en ce qui concerne leur éducation.

    Voir le premier chapitre - Une stagiaire journaliste


    votre commentaire
  •  Florian était auteur dramatique, romancier, poète et membre de l’Académie Française à 33 ans. Il s’est ensuite essayé au genre des fables, car il s'intéressait surtout au jeu de l'allégorie, comme le montre la fable qu'il plaça en tête de son recueil de 1792 : La fable et la Vérité. Au lieu d'oppositions tranchées et irréconciliables entre les personnages, il recherchait les dénouements heureux et les compromis.

     Il a été aussi l’inspirateur de mon recueil de fables réactualisées publié en 2009.

     Chacune de mes fables et récits a bénéficié d’une création d’image. Pour l’anecdote, l’image créée ici a comme décor un coin du Parc de la Tête d’Or de Lyon.

     Chaque image a une histoire. Pour des raisons financières, ces illustrations n’ont jamais figuré dans mon ouvrage de 2009. De temps en temps je les inclurai dans la rubrique fables nouvelles. Petit bonus aussi pour ceux qui possèdent l’ouvrage.

    Mais lisez plutôt : La Fable et la Vérité 


    votre commentaire
  •  Kiril Mikhanovsky nous propose un film foisonnant, riche d’humour, d’amour et de joie de vivre avec une galerie impressionnante de personnages de la communauté russe et afro-américaine dont une majorité sont cabossés ou handicapés.

    Ce n’est jamais larmoyant ou caricatural, c’est débordant d’énergie et parfois tonitruant. La logorrhée des dialogues est impressionnante, savoureuse et intelligente. Un très beau film d’Art et d’Essai, d’un réalisateur américain indépendant d’origine russe, débordant d’amour.

     Give me liberty


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique