• Primé dans plusieurs festivals, souvent pour l’interprétation de la touchante Grace Passô, Temporada d’André Novais Oliveira révèle un cinéma brésilien engagé qui émerge comme un défi de l’ère Bolsonaro.
    Ce remarquable tableau urbain exhibe un univers populaire tel qu’on ne le voit plus beaucoup au cinéma ; il s’agit là, non pas de traiter doctement de problèmes sociopolitiques, mais d’envisager une existence ordinaire dans toute sa complexité et ses changements de registre.

    Voir – Temporada  


    votre commentaire
  • J’ai découvert Elodie Poux (son vrai nom), une nouvelle humoriste française talentueuse qui me fait penser à Florence Foresti, Bernard Mabille ou Laurent Gera pour son impertinence et son humour décalé et décapant. Après douze ans en qualité d’animatrice d’enfant en école maternelle, elle s’est lancée dans le théâtre et la scène où elle cartonne. Elle est aussi chroniqueuse dans le top de l’actu sur la radio Rire et chanson et sur la chaîne TV de Paris Première. Je vous offre sa fable La Paon, l’Autruche et les Poulets et aussi un aperçu d’un de ses premiers sketchs Voir

    Le Paon, l'Autruche et les Poulets 


    votre commentaire
  • Après le magnifique Tora ! Tora ! Tora ! de 1970 traitant de l’attaque de Pearl Harbor, j’accueillais La bataille de Midway de 2003 avec plaisir. Malgré les prestations sans fautes des acteurs comme Henri Fonda, Charlton Heston ou Toshiro Mifume, le film a été un peu gâché par une romance américano-japonaise inutile et un héroïsme américano-patriotique exacerbé.

    Le « Midway » de 2019, efface cette fâcheuse impression par son angle orienté sur le côté humain des deux camps et sur la simplicité cruelle de la réalité historique de cette guerre du Pacifique et de la bataille navale qui en marqua le retournement à l’avantage des Alliés. Une belle réussite - voir : 

    Midway 


    votre commentaire
  • Le 14 septembre à Londres, un après-midi sous un soleil éclatant avec encore beaucoup de surprises agréables, des visites, des balades. Je n’imaginais pas une ville cosmopolite aussi belle et accueillante.

    Trop peu de temps pour approfondir ; Mais nous voyons l’essentiel et je sais que comme pour Paris, je reviendrai conforter mes premières découvertes et je n’en suis qu’à la mi-temps ce samedi soir de notre court séjour londonien. Mais voyez plutôt.  

    De Trafalgar à Sherlock Holmes 


    votre commentaire
  • Ȧ l’avant-garde de tous les idéaux, quand son dur combat la désignait alors de façon péjorative aux yeux du monde, symbole des luttes pour la liberté, les droits civiques, les droits des femmes, la paix et contre le racisme, Jane Fonda devient l’emblème de l’Amérique contestataire des années 60 et 70. 

    Quarante ans plus tard elle reste la même personne n’hésitant pas à se mettre en danger, cette fois pour la cause mondiale de la crise du réchauffement climatique. Voir  

    Désobéissance civile pacifique 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique