•  

    Dans le début des années soixante, les auteurs d’anticipation se focalisaient sur la fin du monde ou les récits post-apocalyptiques du genre « la planète des singes ». Il y avait de petites perles comme ce récit d’Arthur C. Clarke, mais lisez plutôt.

    Les neufs milliards de noms de Dieu


    votre commentaire
  •  Bong Joon-ho définit son film comme une comédie sans clowns et une tragédie sans méchants.

    Une parabole, une fable et un suspense, plébiscités par la presse et reconnus, pour l’instant, par le public car avec 97% d’avis favorables émanant de 1600 spectateurs, c’est surprenant.

    Reconnaissons, que nous n’avons pas un film intello ou ressassant les problèmes internationaux actuels, mais bien une satire sociale sur la relation ‘’riches/pauvres’’ en Corée du sud, à ne pas prendre au premier degré.

     

    Voir – Parasite


    votre commentaire
  •  

    Pinocchio rencontre une gentille jeune femme. Il reconnaît la fée Bleue devenue adulte.

     

    Il veut devenir un vrai enfant, s’amende et fait la promesse de devenir un bon gone et d’obéir à sa nouvelle maman.

     

    Voir – épisode 33 – La promesse


    votre commentaire
  •  Ivan Calbérac dont l’éclectisme est impressionnant, a écrit le livre, mis en scène la pièce de théâtre, scénarisé et réalisé ce film.

    Le choix des acteurs, Valérie Bonneton et Benoit Poelvoorde est judicieux, charismatiques, fantasques, jubilatoires, merveilleux, ils sont complémentaires et craquants.

    L’ensemble du casting les accompagne à la perfection. Un film optimiste et joyeux avec du fond ne serait-ce que sur la relation parents/enfants.

     

    Voir - Venise n’est pas en Italie


    votre commentaire
  •  Jean Pierre et Luc Dardenne, nous proposent une histoire basée sur une réalité abrupte et délicate, une actualité brulante.

     Un film salué et récompensé par les professionnels, mais ici la médiatisation conduit à une faible fréquentation des spectateurs qui savent pratiquement à quoi s’attendre.

     Dommage car il s’agit ici de comprendre pourquoi ce genre de problème n’a que peu de solutions.

     Voir – Le jeune Ahmed


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique