• Guédiguian nous propose un film qui est comme un cri de révolte sur son amertume face à l’individualisme au repli sur soi et à l’égoïsme de la société actuelle qui bat en brèche les notions de solidarité et de fraternité. Tous les acteurs sont au diapason, les trois acteurs fétiches et la petite nouvelle Anaïs Demoustier, ainsi que tous les nouveaux. Un très beau film dont la noirceur et la fin tragique non dénuée d’un beau geste peuvent laisser un gout amer. Mais les fidèles du réalisateur et de ses acteurs irréprochables devraient apprécier. 

    Gloria mundi   


    votre commentaire
  • Film d’un réalisateur palestinien, mélange de Tati, Buster Keaton et aussi du Candide de Voltaire., il nous offre un ensemble de saynètes toutes surréalistes avec peu de dialogues, certaines hilarantes, d’autres tendres, d’autres déconcertantes, avec une photographie et un sens de la mise en scène impressionnant. Il pose de vraies questions avec un regard bienveillant : sur le déracinement d’un peuple sans patrie, sur l’absurdité de la violence, de la vie en général et des personnes fragiles marginalisées en particulier. C’est peut-être cette bienveillance qui nous donne à réfléchir sans nous culpabiliser. 

    It must be Heaven  


    votre commentaire
  • Lola vers la mer, du Belge Laurent Micheli est une belle surprise de fin d’année, un film sur un sujet délicat traité avec beaucoup de délicatesse, sobre, bienveillant, sans morale. Un duo formidable et attachant entre Mya Bollaers un premier rôle abouti pour cette jeune femme transgenre, et Benoît Magimel qui tient son rôle le plus fort et aussi le moins facile de sa carrière. Un acteur qui nous montre que le charisme ne s’apprend pas en école de théâtre, il se vit intérieurement.

    Voir - Lola vers la mer   


    votre commentaire
  • Notre Dame de Valérie Donzelli, réalisatrice, coscénariste, actrice, nous offre un film qui est un vrai patchwork de burlesque, de magie, d’inventivité, de drôlerie, de fraîcheur, de poésie qui peut surprendre ou déstabiliser ceux qui n’intègrent pas que seul le cinéma peut aller au-delà de toutes les codes normatifs ; c’est ce qui nous fait rêver ou nous fait détester un film.

    Salué par les professionnels du cinéma et joué par des acteurs excellents qui apprécient de se donner à fond, j’ai adoré ce film qui est du pur cinéma. Il y a aussi de petites piques, car comme le dit la fille de Maud dans ce film : « Maman, pourquoi c’est toujours les femmes qui font tout ? » Moi je réponds « parce qu’elles sont capables !» 

    Voir - Notre Dame   


    votre commentaire
  • 22 décembre, c’est le début de l’hiver, mais connaissez-vous son origine ? Selon la mythologie grecque, Déméter désespérée de ne plus voir sa fille Perséphone, recluse dans le royaume des enfers, faillit provoquer la destruction de l’humanité. Elle avait abandonné sa charge de déesse des moissons et des saisons provoquant la famine qui tuait les hommes. 

    Voir Hiver – les origines   


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique