• Bic avec ses trouvailles, son courage et sa volonté de se rapprocher des autres tribus, va donner un coup de fouet à l'évolution de l'homme qui, grâce à ses alliances et au partage des connaissances va commencer une progression exponentielle qui connaîtra son apogée avec l'invention de la roue qui va nous conduire à la civilisation dont Summer sera la première la mieux connue historiquement.

    Bic - l'évolution  


    votre commentaire
  • Dans cet épisode, Black and White vont comprendre le double jeu d'Asti. Partis à sa recherche, ils vont découvrir l'existence de Benbecula. Seul un chauffeur de taxi va leur apprendre où ce trouve ce lieu, l'île au nord ouest de l'Ecosse, mais ce n'est pas la seule surprise qu'il va leur offrir.

    Paris -Le chauffeur de taxi     


    votre commentaire
  • Le réalisateur nous offre une comédie rocambolesque et improbable avec le duo Isabelle Huppert, surprenante et magnifique dans un registre comique où elle est lumineuse et survoltée, accompagnée d'Hippolyte Girardot sobre et talentueux. Elle est aussi entourée de la touchante Isabelle Rovère sa mère placée en Ehpad, de Farida Ouchani, l'aide soignante et mère d'un jeune dealer, et de Jade-Nadja Nguyen elle aussi "daronne chinoise". Les femmes sont mises en avant avec de forts caractères et un franc parler jubilatoire.

    La Daronne   


    votre commentaire
  • Une fin de guerre très éprouvante. 
    Jusqu’à la capitulation de l’armée allemande le 8 mai 1945, Denise Domenach va conforter son engagement dans la résistance dans une période très éprouvante pour les jeunes résistants où elle va voir bon nombre de ses camarades et amis proches être capturés et fusillés avec une répression accentuée sur les déportations, sans oublier les dégâts collatéraux de l’avancée des alliés. Elle reconnaîtra avoir perdu son innocence en passant de l’exaltation à la souffrance. 

    Denise derniers mois de guerre    


    votre commentaire
  • La Génie et Madame Maréchal en 1870 ont donné leurs lettres de noblesse au restaurant de la mère Guy, la première mère lyonnaise qui avait fait de sa guinguette le premier restaurant lyonnais réputé  à la fin du XIIIe siècle. Elles sont considérées comme les petites filles de la doyenne, mais seule Lison Maréchal était l'héritière qui repris le restaurant 70 ans plus tard pour en faire un haut lieu de la gastronomie lyonnaise fréquenté par une clientèle huppée. Cette notoriété perdurera jusqu'à la fin du XXe. La Génie fut longtemps considérée comme la "mère Guy" avant que l'histoire ne restaure le talent de la première de toutes les mères lyonnaises sans que le talent de la Génie en soit écorné.

    La Génie et Lison Maréchal     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique