• Guédiguian nous offre avec ses acteurs fétiches une nouvelle histoire où brillent Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin et Gérard Meylan. Une fois encore, ils évoluent dans la calanque ensoleillée de Méjean, près du port de l'Estaque. depuis 35 ans et 20 films, le cinéaste ne cesse de nous faire rêver et réfléchir et ici, la nostalgie est bien présente. un film superbe à ne pas manquer. Nous avons toujours un film d'auteur dans le bon sens du terme. Cliquez ci-dessous

    La Villa 


    votre commentaire
  • Carlo Lorenzini sous le pseudonyme de Collodi du nom du village natal de sa mère avait publié de juin à décembre 1881, sous forme d’épisodes, dans le Giornale per i bambini (le journal des enfants) « Les Aventures d’une marionnette ». Elles s’étaient achevées par la pendaison de Pinocchio. Sous la pression des lecteurs et l’insistance de son ami et rédacteur en chef Guido Biagi, Collodi reprend enfin la suite de l’histoire sous le nouveau titre, Les Aventures de Pinocchio, qui seront diffusées de février 1882 à janvier 1883 jusqu'à un ultime trente sixième chapitre. Cette suite, plus loufoque, burlesque, fantastique et extravagante je vous la propose à partir de ce 16e épisode. cliquez sur le lien ci-dessous 

    Pinocchio épisode 16


    votre commentaire
  • Un film d'animation en passe de devenir le meilleur de 2017. image, scénario, bande-son, tout est bon et rien à jeter. Critiques professionnels et particuliers se rejoignent. Premier au box-office français pour sa première semaine d'exploitation.
    Pas sûr que les enfants soient plus ébaubis que leurs aînés. 

    Mais lisez plutôtCoco 


    votre commentaire
  • Yvan Attal nous offre un film brillant, une comédie nourrie de très bons dialogues et pleine de charme et d'esprit, où l’art de la rhétorique prédomine et nous réjouit.

    Pour les amoureux de l'éloquence, du parler français ou populaire:

    lire mon opinion sur Le Brio


    votre commentaire
  • Sur deux époques distinctes, les parcours de Ben et Rose. Ces deux enfants souhaitent secrètement que leur vie soit différente ; Ben rêve du père qu'il n'a jamais connu, tandis que Rose, isolée par sa surdité, se passionne pour la carrière d'une mystérieuse actrice. Lorsque Ben découvre dans les affaires de sa mère l’indice qui pourrait le conduire à son père et que Rose apprend que son idole sera bientôt sur scène, les deux enfants se lancent dans une quête à la symétrie fascinante qui va les mener à New York.

    Todd Haynes, nous propose un film fascinant par ce qu’il nous raconte, nous montre et grâce à une bande son impressionnante qui accompagne en caméra subjective et de façon immersive le parcours de ces deux enfants sourds.

    Mon opinion sur ce film :  Le musée des merveilles


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique