• Sébastien Marnier nous offre un film quasi plébiscité par la presse et les spectateurs. Est-ce dire qu’il est sublime et magnifique ? 

    Sur le plan professionnel du cinéma : oui, il remplit un grand nombre de critères de l’art cinématographique.

    Sur le plan scénario : oui, c’est tiré au cordeau et inracontable car les mots ne peuvent exprimer ce que l’on voit, tellement tout est intériorisé.

    Sur le plan des acteurs : oui, rien à redire, ils sont tous, premier, seconds rôles ou figurants, parfaits avec une excellente direction d’acteurs.

    Oui, mais bon, c’est un film anxiogène qui met mal à l’aise et si je le recommande sans hésitation aux personnes qui aiment le cinéma pour ce qu’il véhicule de magique, je me dois de prévenir le spectateur qu’il peut passer un mauvais moment s’il n’a pas assez de recul face à une histoire qui reste de la fiction malgré son approche du réel et surtout parce qu’il nous montre que les images véhiculées par le poids des mots et le choc des photos, qui nous sont assénées au quotidien, peuvent perturber les personnes normales ou sensibles et les conduire à des situations extrêmes. 

    Voir – L’heure de la sortie


    votre commentaire
  • La punition épisode 26 de Pinocchio nous confirme que cette fabuleuse histoire des aventures d’une marionnette est extraordinaire parce qu’elle continue de nous démontrer que n’importe quel enfant, adolescent et même adulte se doit de mener sa vie dans le respect des valeurs qui ont façonné le monde : le travail, le courage, l’effort, l’empathie envers les autres.

    Collodi était sombre et je me dois de l’éclaircir en réécrivant l’histoire à la façon d’Audiard, car sa volonté pédagogique est plus que jamais d’actualité.

    N’en déplaise aux pisse-froid qui croient qu’il suffit de demander pour obtenir l’impensable, l’impossible.

    Voir épisode 26 - La punition


    votre commentaire
  • Alexis Michalik après son succès au Palais Royal, transpose la pièce Edmond en un long métrage, retraçant de façon jubilatoire la genèse de la création de ce chef d’œuvre littéraire qui traverse les siècles suscitant toujours le même enthousiasme du public.

    Un de mes meilleurs souvenir de cette pièce, culte pour moi, est l’interprétation de Cyrano au festival d’Avignon où l’auteur et acteur, jouait un condensé de tous les rôles.

    Et ce film de Michalik est un pur bonheur.

    Voir - Edmond


    votre commentaire
  • Je n’ai vu aucun « Transformer » mais celui-ci, qui est je crois un préquel, m’avait titillé à cause des acteurs et surtout de la jeune actrice que j’ai déjà appréciée et qui est aussi musicienne, chanteuse et comédienne de comédies musicales.

    J’avais aussi vu ‘’Kubo et l’armure magique’’ excellent film d’animation de Travis Knight et je me suis dit que ce serait l’occasion de tester le nouveau cinéma dynamique en 4DX.

    Je n’ai pas été déçu bien au contraire et c’est vraiment un film tout public en version normale car le 4DX est un peu ‘’spécial’’.

    Je le recommande sans hésitation pour le rêve, l’émotion et l’action. Bumblebee est attendrissant car il est aussi un peu maladroit.

    Voir - Bumblebee


    votre commentaire
  • Ce film plus qu’un biopic, nous permet de bien suivre, l’incroyable parcours de cette femme qui est aujourd’hui une des plus grandes figures progressiste des États-Unis. Un courage, une pugnacité, une traversée du désert avant de parvenir, sans se prendre pour une victime, au socle du métier d’avocate, juste pour que l’on reconnaisse les résultats de ses études et de son travail.

    Comme Simone Veil elle est l’une des femmes d’exception, de cette fin du XXe siècle, qui ont ouvert la voie à l’égalité de droit et de respect entre les hommes et les femmes sans occulter leurs différences.

    Il y a encore du boulot et des challenges à relever.

    Voir – Une femme d’exception


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires