• Livre II, fable 15 - Le Coq et le Renard

    La tromperie existe depuis que le monde est monde. Tout est bon pour exploiter les bons sentiments, enjôler celui que l’on croit crédule… dans le but d’arnaquer et qu’il s’agisse de romans, de théâtre, de cinéma et de fables, certains se font avoir, mais d’autres parviennent à retourner la situation et quelle joie de tromper un trompeur c’est ce que d’Esope à Fabulgone en passant par La Fontaine la fable : le Coq et le Renard nous enseigne. 

    Le coq et le renard   


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :