• Les enfants qui chapardent des crânes terrux

     

    Nous voici avec un poème écrit par Georges Brassens en 1941 et qui connaîtra une gloire posthume grâce aux nombreux interprètes qui continuent de faire perdurer la mémoire de celui qui a contribué à la défense de la langue française. Les mots, le style, Mourir pour des idées, les copains d’abord, les trompettes de la renommée, la Jeanne. Chaque chanson, chaque poème est un bijou d’écriture.
    Voici un texte qu’il avait écrit à vingt ans  -


    les enfants qui chapardent les crânes terreux. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :