• Ceux qui travaillent

    Antoine Russbach nous propose un film intelligent, anxiogène, sans concessions, sans démonstration de morale mais qui soulève nos interrogations.

    Porté par Olivier Gourmet, excellent et dans un de ses meilleurs rôles, nous le détestons et avons de la compassion pour lui lorsqu’il se rend compte qu’il n’est en fait qu’un pion sur l’échiquier des grandes entreprises capitalistes et un tiroir-caisse pour sa famille.

    C’est surtout l’impact humain sur la famille qui nous interpelle et les interrogations sur notre comportement de consommateurs (pour notre confort) qui nous conduit à fermer les yeux sur les agissements de certaines grandes sociétés. Un film qui ne laisse pas indifférent.

     Ceux qui travaillent


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :