• DERNIÈRE MINUTE n°13 

    De Santiago du Chili :

    M. Francisco Lopez s’est envolé hier matin en direction de Göteborg (Suède) pour y discuter les conditions de vente de son officine avec son acheteur éventuel, M. Gustav-Adolphe Otersund, lequel, dans le même temps, et pour les mêmes raisons, avait pris l’avion pour la capitale chilienne.
    Se rendant compte à l’arrivée, de l’inanité de leur fausse manœuvre et afin d’éviter le retour, ils ont immédiatement, par téléphone, pris un rendez-vous ferme en vue de se retrouver, pour le week-end, à Tanger, chez M. Fernando Lopez, frère cadet de Francisco, qui exerce la même profession que son aîné et dont, par un heureux concours de circonstances, la pharmacie sera de garde dimanche prochain.

    À suivre...


    votre commentaire
  • Dans le cadre du festival 2018 de Lyon « les Intergalactiques » dont le thème était cette année : La place de la femme dans la science-fiction, j’ai visionné ce que les spécialistes du genre classent dans la série, les nanars cultes. Je n’ai pas été déçu de cette « perle » de 1987 « Sherry 2000 » de Steve de Jarnatt sortit en 1989 directement en dvd et pas en salles.

    Voir l’article – Sherry 2000 avec la bande annonce


    votre commentaire
  • DERNIÈRE MINUTE n°12 

    De Santiago du Chili :
    M. Francisco Lopez, qui a mis sa pharmacie en vente, vient de recevoir les offres d’un certain Gustav-Adolphe Otersund, également pharmacien, 81, place Oxenstiern à Göteborg (Suède).
    Écœuré, le président de l’ordre des pharmaciens a démissionné pour s’engager dans la légion étrangère.

    À suivre... 


    votre commentaire
  • DERNIÈRE MINUTE n°11 - Coup de tonnerre !!! 

    De Santiago du Chili :

    M. Francisco Lopez vient de mettre sa pharmacie en vente.

     

    À suivre...

    DERNIÈRE MINUTE n°10 

    De Santiago du Chili :

    Ça ne s’arrange pas. Ça aurait plutôt tendance à s’aggraver.

    M. Francisco Lopez, tout en maintenant son officine ouverte en permanence, continue obstinément à refuser de servir la clientèle.

    En revanche, il a installé à la porte de sa boutique un tourniquet et tracé au minimum, sur la place de sa devanture, l’inscription suivante : « Musée des poisons. »

    Il fait ainsi payer 4 escudos pour entrer, 3 autre pour la visite des lieux et de son stock, plus 5 pour jeter un coup d’œil sur son laboratoire de préparation et, enfin 450 centavos pour avoir le droit de s’en aller. Il prétend que ces sommes sont recueillies au profit de sous-officiers sous-développés de la garde pharmaceutique républicaine.

    Depuis qu’il a pris cette mesure, son officine ne désempli pas. Le président de l’ordre des pharmaciens a tenté de se donner la mort en avalant un tube de barbituriques heureusement vidé de son contenu. On en est là.


    votre commentaire
  • Deniz Gamze Ergüven, nous propose un film qui s’inscrit dans la semaine précédant les émeutes terribles de 1992 à Los Angeles. Pour nous immerger dans l’histoire, elle place volontairement son scénario dans la vie quotidienne de Millie, de ses enfants et de son voisin avec en fond sonore et images d’archives, la télévision qui diffuse sans arrêt et toutes chaînes confondues, le suivi du procès lié à Rodney King jusqu’à sa conclusion.

    Lisez l’article de ce film impressionnant – Kings


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique