• Rome, 1973. Des hommes masqués kidnappent Paul, le petit-fils de J. Paul Getty.  Pour le milliardaire, l'enlèvement de son petit-fils préféré n'est pas une raison suffisante pour qu’il se sépare d’une partie de sa fortune. La mère de Paul, va tout faire pour obtenir la libération de son fils. Avec le chef de la sécurité du milliardaire, elle se lance dans une course contre la montre face à des ravisseurs déterminés, instables et brutaux. 

    Tout l'argent du monde


    votre commentaire
  • Eric Barbier nous propose une adaptation du roman autobiographique de Romain Gary. Les critiques de la presse et des spectateurs saluent majoritairement l'exploit sans être dithyrambiques. Le sujet est très délicat de par cette relation fusionnelle et tumultueuse du romancier avec sa mère qui avait pour lui des ambitions démesurées. Ce film est réalisé avec beaucoup de finesse par des acteurs irréprochables, Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney. Mais lisez plutôt ci-dessous :

    La promesse de l'aube


    votre commentaire
  • Mon amie polonaise Edyta, qui est aussi mon maître de Taichi de tuishu et d'épée chinoise connaît mes origines polonaises (et oui, je suis un mélange de sicilien, de polonais et de français). Elle est dans son pays d'origine et m'a envoyé, entre autre, cette perle de vidéo qui s'intitule en français : 
    "Le chant du cœur à l'oreille".
    Comment ne pas vous le faire partager et je souhaite à chacune et chacun d'entre vous, une période de noël aussi joyeuse, festive et chaleureuse que ces quelques minutes de bonheur.

    traditions du noël polonais


    votre commentaire
  • Comme le dit Guignol, "marionnette certes mais pas avec un cœur de bois" et Fernand, le tonton flingueur peut aussi laisser son flingue pour un peu de tendresse. Ils viennent côte à côte vous présenter leurs vœux.

    2018 Vœux


    votre commentaire
  • les Gardiennes de Xavier Beauvois, avec Nathalie Baye, Laura Smet et Iris Bry, est un film qui rend un bel hommage aux femmes qui, pendant la première guerre mondiale, ont remplacé les hommes dans les travaux des champs. Un film réaliste, intimiste, naturaliste.

    Un grand pas pour la femme, son courage et sa détermination, un petit pas hélas pour son émancipation qui ne se concrétisera que quelques dizaines d'années plus tard. C'était tout de même le frémissement. Cliquez ci-dessous

    Les Gardiennes


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique