• L’intervention, n’est pas un film copier-coller avec la prise d’otage de février 1976 à Djibouti, dernière colonie française.

    Le secret-défense lié à la tension internationale de l’époque et la faible couverture médiatique, font, ce qui est précisé à la fin du film, que les noms sont changés et que ce long métrage comporte des éléments fictifs.

    L’objectif du réalisateur est de montrer comment le GIGN s’est imposé, lors de sa première mission, avec notamment la technique du tir « unique » et dont le vrai objectif de ce corps d’élite créé deux ans plus tôt reste : sauver des vies sans tuerie, vengeance ou méchanceté inutiles.

    Un excellent film d’action, volontairement traité avec une petite touche d’humour décalée pour atténuer la tension car c’est un film haletant et éprouvant.

    Voir – L’intervention


    votre commentaire
  • Peu de films obtiennent un tel pourcentage d’avis favorable, de la presse comme des spectateurs.

    Reconnaissons que ce long métrage de Peter Farrelly véhicule une palette de sentiments, le sourire, le rire, la surprise, la colère, l’émotion... Les décors et paysages sont superbes. La musique est au diapason du scénario avec une histoire qui nous interpelle sur la ségrégation raciale des années 60 aux Etats-Unis.

    La direction d’acteurs de tous les personnages accompagne parfaitement les deux protagonistes totalement immergés dans leur rôle respectif. Ils sont excellents.

    A voir absolument en VOST pour en profiter pleinement – Green Book


    votre commentaire
  • Où Pinocchio se joue des fouines.

    Dans cet épisode, nous allons découvrir Pinocchio sous un jour nouveau. Contrairement à son insouciance et son caractère buté et capricieux, il va faire preuve de probité, une étincelle qui le conduira sans doute à sa future métamorphose. Mais lisez plutôt.

    épisode 27Ebravagé mais pas malhonnête.


    votre commentaire
  • Continuer est un film prenant, silencieux (un peu trop selon les spectateurs) qui offre à Virginie Efira un de ses rôles les plus rudes.

    Elle nous montre l‘étendu d’un talent qui ne démérite pas accompagnée du jeune Kacey Mottet Klein de plus en plus prometteur.

    Peu d’action et une tension latente qui met à rude épreuve les spectateurs. On aime ou pas, à chacun sa vérité aurait dit Pirandello.

    À découvrir - Continuer


    votre commentaire
  • À 88 ans, Clint Eastwood, nous offre un film qui aurait pu être violent compte tenu du scénario, mais qui se regarde comme une ballade amusée, et une rétrospective de sa carrière des deux côtés de la caméra, où son talent et son charisme atteint une véritable plénitude.

    C’est sans doute un de ses meilleurs films.

    Voir – La Mule


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique