• DERNIÈRE MINUTE n°16 

    De Santiago du Chili :

    On vient d’apprendre que des pourparlers ont été engagés à Tanger entre M. Francisco Lopez et M. Gustav-Adolphe Otersund.

     Ça n’a d’ailleurs pas été sans mal. M. Lopez ne parlant pas un traître mot de suédois et M. Otersund ignorant tout de l’espagnol, il a fallu faire appel à un interprète. Malheureusement il ne parlait que l’espagnol et l’allemand. On a donc fait appel à un deuxième qui ne parlait que l’allemand et l’anglais, puis à un troisième qui ne parlait que l’anglais et l’italien.

    De guerre lasse, on a alors appelé neuf autres interprètes s’exprimant en italien et russe, en russe et chinois, en chinois et en français, en français et en croate, en croate et en yiddish, en yiddish et en chtimi, en chtimi et en breton, en breton et en arabe et, enfin, en arabe et en suédois ! Grâce à un concours successif et alternatif de ces douze spécialistes, MM. Lopez et Otersund ont pu commencer à entamer leurs négociations. En raison de ces difficultés linguistiques, elles risquent de prendre un certain temps.  

    À suivre... 


    votre commentaire
  •  

    DERNIÈRE MINUTE n°15  

    De Santiachi-du-Ligo* : 

    M. Francisco Lopez est retrouvé ! En réalité, il n’avait jamais disparu.
    Il s’était simplement endormi, bourré à zéro, à bord du Boeing qui le conduisait de Göteborg à Tanger, dans le poste de repos de l’équipage où on ne pénètre que très rarement, ce qui explique qu’il ait pu passer inaperçu.
    Il a finalement récupéré hier, à l’issue des quatre autres vols Tanger-Göteborg et Göteborg-Tanger. Réveillé, il a payé de bonne grâce les suppléments qui lui étaient réclamé à juste titre. Puis il s’est aussitôt rendu chez son frère Fernando, où il a enfin pris contact avec son éventuel acheteur M. Gustav-Adolphe Otersund. 

    * Veuillez nous excuser pour cette erreur. Depuis le nombre de pages que M. Francisco Lopez nous empoisonne avec sa pharmacie, nous ne savons plus très bien où nous en sommes. 

    À suivre...

     


    votre commentaire
  • Où Pinocchio nous montre qu’il est plus crédule que méchant.

     

    Pinocchio venait de s’apercevoir que ses mensonges avaient pour effet négatif l’allongement de son nez. La Fée bleue prise de compassion permit que le nez de la marionnette retrouve sa taille normale.

    Repenti le pantin se mit en chemin à la rencontre de Geppetto, mais ce n’est pas lui qu’il rencontra.

    Voir l’épisodeRevoilà les brigands !


    votre commentaire
  • DERNIÈRE MINUTE n°14 

    De Santiago du Chili :

    M. Francisco Lopez le célèbre pharmacien, a disparu.
    Parti samedi dernier de Göteborg (Suède) en direction de Tanger, où il avait rendez-vous avec M. Gustav-Adolphe Otersund, son acheteur éventuel, il n’est pas arrivé à destination.
    Où et dans quelles circonstances cette invraisemblable disparition a-t-elle pu se produire ? Mystère total.

    À suivre... 


    votre commentaire
  • DERNIÈRE MINUTE n°13 

    De Santiago du Chili :

    M. Francisco Lopez s’est envolé hier matin en direction de Göteborg (Suède) pour y discuter les conditions de vente de son officine avec son acheteur éventuel, M. Gustav-Adolphe Otersund, lequel, dans le même temps, et pour les mêmes raisons, avait pris l’avion pour la capitale chilienne.
    Se rendant compte à l’arrivée, de l’inanité de leur fausse manœuvre et afin d’éviter le retour, ils ont immédiatement, par téléphone, pris un rendez-vous ferme en vue de se retrouver, pour le week-end, à Tanger, chez M. Fernando Lopez, frère cadet de Francisco, qui exerce la même profession que son aîné et dont, par un heureux concours de circonstances, la pharmacie sera de garde dimanche prochain.

    À suivre...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique