• 13 - Lunatix

    Lorsque Fabulix était revenu d'Alexandrie, il était accompagné de sa fenotte, Néferet, une bien canante minette qui faisait partie des suivantes de la reine Cléopâtre. Comme elle était un joli petit lot, il se l'était encotillonnée (lui avait fait la cour). Elle avait été amarinée (conquise) et ils convolèrent en justes noces sous l'égide d'un prêtre Zoroastrien du culte de Mithra, la religion montante de l’époque.

    En ce temps-là, les Égyptiens ne connaissait pas le nom de famille et ne portaient généralement qu'un prénom lequel avait une signification un peu comme pour les indiens d'Amérique ou par exemple, Pocahontas signifiait "petite espiègle enjouée". Ainsi les prénoms qui commençaient par Néfer symbolisaient la beauté: 

    Néfertiti - la belle qui est venue ; Néfertounénes - la belle existe ; Néferménedj - celle à la belle poitrine. Quant à Néferet, le vocable signifiait tout simplement : la belle.

    De leur union était né en l’an 721 (33 av J.C.), un petit boson qu'avait l'air bien dégourdi, radieux comme un soleil avec des quinquets qui reflétaient la douceur d’un clair de lune. Cette ambivalence rappela à Fabulix, Belisama déesse de la lune et compagne de Bélénos dieu solaire. Néferet songeait de son côté à Thot dieu lunaire qui protégea la déesse Isis pendant sa grossesse. Ils décidèrent de  trouver un prénom au petit belin, qui rappelle l'astre de la nuit et c'est ainsi qu'ils l’appelèrent Lunatix, (celui qui sourit à la lune). 

    Au cours de son enfance, Lunatix passait souvent de courts séjours chez son « hospes » Claudius Tartempio, l’ami de Fabulix qui possédait des terres à Brigendos (Brindas). Les Ségusiaves pratiquaient l’hospitium romain qui s’apparente en quelque sorte à un parrainage. C’était un contrat informel qui engageait l’hospes à adopter son « filleul » en cas de décès du ou des parents de l’enfant. 

    14 - Lunatix14 - LunatixCet acte ponctué par un banquet avait rapproché les deux familles et Magdelo et Néferet, les deux fenottes se partageaient l’éducation de Lunatix. Elles étaient toutes deux érudites, sachant lire et écrire le grec, le latin ; Magdelo maîtrisait le ségusiave et Néferet les hiéroglyphes. Néferet avait aussi été initiée aux mystères du nombre d’Or d’Euclide d’Alexandrie et de l’œil d’Horus dont les six parties symbolisaient les fractions de ½ à 1/64 et les six sens : le toucher, le goût, l’ouïe, la vue, l’odorat, et… la pensée. Autant dire que tout ceci permis à Lunatix qui n’était ni bras-cassé, ni ébravagé de devenir adolescent, un gone bien artet et démenet, avec une tête bien faite qui ne soit pas seulement bien pleine.

    De leur côté, Fabulix et Tartempio, lui apprirent : le premier l’art du discours et de la diplomatie et le second ancien légionnaire élevé au grade de décurion dans l’ordre équestre, les techniques de combat et de la monte à cheval.

    En 741, pour parfaire son éducation, son père lui proposa de rejoindre Mécène à Rome, l’ami d’Auguste et de Plancus, qui avait participé aux campagnes de Modène, de Philippes et de Pérouse avant de devenir protecteur des arts et lettres et administrateur de la Capitale. Ainsi, sous l’égide de son mentor, il côtoya notamment Horace, Ovide et Virgile.

       14 - Lunatix  - Le sénat vient de décréter la construction de l’Ara Pacis Augusta, déclara Mécène un soir, au cours du souper qu’il donnait en l’honneur de ses amis. Il doit symboliser la paix et la prospérité de notre empire.

         - Et un peu la gloire de l’empereur, dit en souriant Virgile.

         - Ne soyons pas caustique, il est de retour à Rome après trois ans d’absence pendant laquelle il a tout de même réorganisé les provinces du sud de la Gaule narbonnaise et mené des opérations de pacification en Hispanie, souligna Horace.

         - J'ai appris ce matin, que la constitutio (l’inauguration du début des travaux) aura lieu le 4 juillet prochain, c'est à dire dans une semaine, dans la zone septentrionale du Champs de mars  sur la via Flaminia, précisa Ovide.

         - Allons mes amis buvons à cet Autel de la Paix, dit Mécène. Un monument à la gloire de la Paix mérite qu’on s’y intéresse !

    Et tous levèrent leur coupe et burent « à la paix ! ». Ils se rendirent à la constitutio du 4 juillet 741 où l’empereur prononça un discours ovationné par la foule, les prétoriens et les sénateurs lorsqu’il termina son patrigot en décrétant :

         -  Le 4 juillet sera la fête de la paix et les magistrats, les prêtres et les vierges vestales procéderont à un sacrifice anniversaire. 

    L’Ara Pacis Augusta fut édifié entre 741 et 745 (9 av J.C.). Les noms des artistes qui ont participé à l'élaboration du bâtiment et des décors ne sont pas connus, mais le style artistique laisse penser à des artistes venus de l'Orient hellénistique. Lunatix, du fait de sa connaissance du nombre d’Or contribua avec les architectes à l’harmonie des formes et des dimensions du temple.

     La dedicato (cérémonie de consécration solennelle aux dieux et début du fonctionnement de l’édifice) se déroula le 30 janvier 745, jour de l’anniversaire de Livie, épouse de l’empereur ce qui souligne sans conteste, l’aspect dynastique du monument.

    Lunatix fréquentait de nombreux officiers de l'ordre équestre et était parfois convié à suivre leur entraînement. Tartempio, l'avait bien formé et les vétérans appréciaient sa dextérité comme cavalier et dans les affrontements simulés au glaive. Pendant les pauses, il s'était lié d'amitié avec Paulus Junilius dont le père avait combattu au côté des cavaliers sarmates pendant la guerre des Gaules et s'était retiré en Syrie.

         - Nous ne sommes plus en guerre avec l'Empire Parthe, lui dit-il. Je vais être caserné près des terres offertes à mon Père  du côté de Palmyre. Je serai honoré de t'y recevoir si tu as l'occasion de te rendre dans cette province.

         - Pourquoi pas! répondit Lunatix, je retourne à Lugdunum recevoir ma charge de correspondant auprès des légions comme le faisait mon Père, le destin nous permettra certainement de nous revoir.

    A suivre ...


  • Commentaires

    4
    fabulyon Profil de fabulyon
    Vendredi 9 Août 2013 à 18:38

    Soye pas désolée, je ne connais aucune personne de ton acabit capable d'une telle spontanéité mélée d'un semblant d'ignorance alors que tu es une personne délicieuse, formidable, volontaire et que tu sais soulever des montagnes pour ce qui est juste. Ne change rien, je suis fier d'être à tes côtés. Bisous tendre et paternels de ton pipa.

     

    3
    ginie la pie
    Vendredi 9 Août 2013 à 17:07

    GLOUPS !?! désolé pour Jean de la lune alors va pour Pierrot, celui qui rêve effectivement c'est plus poétique. Mais pour tout te dire je savais pas que le premier ça voulait dire niaisounet maintenant je suis au jus je ferai plus de bourde.

    BIz MON PIPA.................FLAP LFAP LFAP oups je me suis emméler les ailes..........FLAP FLAP FLAP ( voilà qui est mieux)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    fabulyon Profil de fabulyon
    Jeudi 8 Août 2013 à 23:02

    C'est la transumance! les vacanciers, c'est comme les fourmi, ils sont attirés par le soleil qui ressemble à du miel. Et puis ce n'est pas toujours facile d'écrire un petit mot. Pourtant, lorsqu'on les apprivoise, les mots entraînent dans le rêve, la féérie; ils peuvent déclancher l'émotion, le rire, le sourire, l'angoisse, la peur, mais toujours ils ne sont que les pirouettes de l'ame. Ils sont mes amis, mes compagnons de jeux ou d'infortune. Si je ne devais garder qu'un seul livre, ce serait un dictionnaire car je pourrais toujours dire: il était une fois... Bisous ma chic Pie.

    N.B.  Lunatix, ce n'est pas Jean de la lune, c'est un Pierrot lunaire (Jean est un peu sot alors que Pierrot est un rêveur affectueux). Tu vois, chaque mot à une vraie valeur. 

    1
    ginie la pie
    Jeudi 8 Août 2013 à 20:06

    Hé ben y sont tous partis en vacance mon pipa point de monde par ici !!! Moi qui pensais être la dernière héhé je suis preums. Bon moi je veux ben y donner un coup de main pour son éducation à Jean de la lune peut-être là où j'exelle ( pas en orthographe, je sais pas comment que ça sécrit ce mot là!!) c'est à dire les soirées :dance, chant, déconade.........Quoi c'est pas top pour un chargé de correspondance aux légions ?  ok je vais m'abstenir en attendans je volète sur le prochain article  .......FLAP FLAP FLAP

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :